STREET ART DARWIN

A Bordeaux mon lieu préféré est sans conteste DARWIN. J’en parle assez régulièrement sur mes différents réseaux sociaux de ce lieu incroyable et protéiforme. J’y ai découvert l’autre jour, une partie que je ne connaissais pas du tout avec plein de joli Street Art. Je voulais vous montrer ça par ici. Avec entre autre des œuvres de David Selor ou d’Alber que j’apprécie particulièrement.

dav

 

sdr
Le gorille du festival Climax

IMG_20181110_153107.jpg

IMG_20181110_160558.jpg

IMG_20181110_160206.jpg

IMG_20181110_160512.jpg

IMG_20181110_160536.jpg

IMG_20181110_160523.jpg

IMG_20181110_153145.jpg

IMG_20181110_152722.jpg

burst

Si vous venez faire un tour à Bordeaux, je vous emmènerai découvrir ce lieu si cher à mon coeur. Et on ira boire des cafés ou des bières dans le super Magasin General qui est leur restaurant/bar.

 

Publicités

PROJET MAISON : 2019

Eh oui, comme je le disais dans mon précédent post, nous allons à nouveau redevenir propriétaires.  Un an pile poil après avoir reçu et signé une offre pour notre ancienne maison, nous avons trouvé notre prochaine maison. A quelques jours près vraiment, ça coïncidait avec une année en plus. Je crois même que nous signerons si tout se passe bien, fin 2018 ou alors la toute première semaine de 2019. Nous avons eu l’accord de la banque pour le prêt immobilier, nous attendons juste de recevoir les offres par écrit pour les renvoyer.

Nous avons trouvé une maison en périphérie de Bordeaux. Si vous avez suivi un peu l’actualité, les prix immobiliers à Bordeaux depuis quelques temps c’est du grand n’importe quoi. Evidemment et je vais enfoncer des portes ouvertes, mais pour être vulgaire, le bordelais de base va incriminer  » les (sales) parisiens  » de faire flamber les prix. A cause de soit disant,  la LGV qui relie Paris à Bordeaux en 2h04 pour être précis. Ces mêmes bordelais qui sont ravis de se gaver sur le dos des parisiens en leur vendant des maisons moches à prix effrayants. Alors que ces mêmes parigots dont nous faisons partie sont incapables de se loger dans Paris intramuros du fait de la spéculation.  Ces bordelais donc, qui ont oublié que leur maire adoré Mr Juppé a eu l’ambition de ressusciter la belle endormie et de la transformer en  » Metropole » avec toutes les villes autour qui faisaient partie avant de la CUB.  Donc tout ça pour finir comme je disais avec des biens surévalués dont notre maison fait partie. Nous avons reussi à faire baisser un peu le prix vu qu’il y a des travaux à faire et qu’elle est dans son jus super vintage des années 50.

On a tout vu lors de nos recherches même si on a trouvé assez vite. Beaucoup de propriétaires qui osent défigurer leurs biens pour en avoir toujours plus. Cas typiques : vendre en plusieurs lots La maison, Le garage et l’Atelier en fond de jardin. Et tant qu’à faire empiéter sur une partie du jardin pour faire un petit extérieur à celui qui rachète le garage pour en faire son habitation. On l’a vu plusieurs fois c’est véridique. Nous avons du changer de ville alors que nous souhaitions rester dans notre quartier que nous aimons à Merignac. Nous voulions éviter de changer d’école les enfants car c’est un établissement super chouette mais bon, les prix dans cette ville sont parmi les plus chers de l’agglo. Donc nous avons fini par trouver dans une autre ville de la CUB avec plusieurs de nos critères réunis à savoir école et commerces à pied, transports en commun, jardin dans la maison et superficie assez grande et enfin fibre optique pour Monsieur ( son critère numéro 1, oui oui , on ne refait pas le GEEK ). Et pas trop loin de mon boulot, soit vingt minutes en bagnole ou 38 en vélo ( électrique je présume ).

Nous aurons donc les clefs début janvier ou fin décembre. Puis nous lancerons le chantier à savoir : refaire toute l’électricité, refaire les peintures complètement, repenser la disposition des pièces, installer une verrière pour la frime ^^, et poser du parquet partout. Ah, refaire aussi une cuisine et si on a le budget final, la salle de bain mais c’est pas la priorité.

Voilà continuez de suivre le blog pour l’avancement des travaux de réno.

 

 

Hello November

4 mois que je n’étais pas venue poser mes doigts sur le clavier pour libérer ma parole ici. 4 mois que je doute et me demande si ça en vaut la peine, si vous êtes toujours là à me lire et me suivre. Je reconnais que le manque d’assiduité sur le blog ne penche pas la balance en ma faveur. Ce n’est pas la peur de la page blanche qui m’a empêché de revenir ici. Des choses j’en ai toujours beaucoup à dire, à raconter et à laisser en souvenir pour me rappeler plus tard. J’aime les échanges, j’aime partager et j’aime découvrir. Cette fois ci pas de promesses sur mon assiduité ici ou pas. Je vais faire comme je veux mais surtout comme je peux.

Depuis le dernier article en juillet ou je racontais notre voyage en Asie du Sud Est, il s’est passé encore beaucoup de choses. J’ai traversé une période  triste dans laquelle je ne me suis pas aimée et j’en ai beaucoup voulu à la vie. Moi qui suis vraiment d’un naturel optimiste et joyeux, je me suis laissée avoir. Mais j’ai repris du poil de la bète et je me suis jurée de ne pas me laisser à nouveau envahir par les idées noires. J’ai surtout décidé d’arrêter d’attendre des choses de la part des gens autour de moi. Et ça allège pas mal les pensées.

Nous avons passé un été plutôt sympa et la rentrée à vite fait son grand retour. Sven mon grand garçon est rentré en grande section de maternelle. Sa dernière année avant le CP et je le vois épanouis et heureux d’aller à l’école. Il s’est fait un bon groupe de copains et chaque matin il est heureux de chausser ses baskets et d’attraper son sac à dos. Il a une institutrice et une Atsem hyper sympas du coup c’est vraiment chouette. Il continue le judo une fois par semaine et je trouve vraiment que les bénéfices sont là. Il a pris beaucoup d’assurance en lui et aussi beaucoup de sérénité. Ca se remarque d’ailleurs au quotidien à la maison. On a passé un grand cap avec lui, il est vraiment en train de sortir de la petite enfance.

Son petit frère, Markus, continue d’aller à la crèche et cette année, nous avons obtenu 4 jours. Au début il rechignait a y aller aussi souvent mais c’était nécessaire avec mon rythme de nuit car clairement l’année dernière je ne dormais pas assez et je me suis épuisée physiquement et psychiquement. Passé les premières journées à râler quand on y arrivait, il s’est assez vite acclimaté et repris ses marques. Je sais qu’il y est bien et que l’équipe en place est formidable. Markus est tout feu tout flamme et pas la peine de me faire remarquer que je fais un jeu de mot pourri, que seuls les parents de petits enfants fans de  » paw patrol » comprendront. On vit le terrible two three avec lui de façon assez corsée. Disons qu’on ne s’ennuie pas. C’est un petit garçon qui vit les choses de façon très intense. Il nous pousse souvent dans nos retranchements mais je trouve que mes lectures sur les neurosciences et l’éducation non violente nous sont salvatrices. C’est pas évident mais je sais que ça va payer.

J’ai aussi reçu une nouvelle très chère à mon coeur. Une porte s’est réouverte avec mon amie ( ma BFF, mon âme soeur ) que j’ai perdu de vue depuis quelques années. J’espère que nous arriverons à reprendre contact cette année. Je ne peux pas en dire plus ici, mais j’espère pouvoir vous en parler le moment venu.

La prochaine chose dont je vous parlerai au prochain post, ce sera le grand projet pour 2019 = la nouvelle maison.

 

ps  : vous pouvez me laisser un petit commentaire pour me montrer que vous êtes toujours là ?

 

 

ANGKOR WAT

Désolée pour le retard dans le carnet de voyage du blog. En ce moment je tente de ralentir le temps un maximum mais je n’y arrive pas. Pour info, et peut être que je me répète, je suis à nouveau en solo avec les kids pour cause de déplacement long de ma moitié. Jusque mi août, OMG !

La suite de nos aventures au Cambodge c’est par ici donc. Je voulais vous raconter en mots et images, la visite du dernier temple : Angkor wat. Comme le jour précédent, lever aux aurores pour être prêts à 7h. Petits yeux endormis de sommeil trop court, petit dejeuner vite fait dans le tuk tuk et on part. Nous arrivons sur place après une vingtaine de minutes à rouler. Il fait djà trop chaud et  beau. Déjà des touristes sont arrivés aussi, et même certains qui avaient fait le choix comme notre amie Jennifer, d’assister au lever du soleil.

Angkor wat est le plus grand temple d’Angkor et il a été construit au début du 12ème siècle. D’architecture style Khmère, c’est celui qui est le mieux préservé, et celui qui figure sur le drapeau cambodgien. C’est le plus visité de tous les temples d’Angkor et encore une fois, les chinois sont là en masse. Nous avons eu d’ailleurs quelques déconvenues avec certains d’entre eux malpolis qui prenaient nos enfants en photos tout le temps, en nous bousculant et en criant. Le seul point noir en plus de la chaleur étouffante.

Sur place vous trouverez de quoi vous rafraîchir et vous restaurer en sortant du temple. Eau fraiche, fruits frais découpés, glaces et autres snacks, le bizness n’est jamais loin.

IMG_6594

 

IMG_E7424.JPG

IMG_7474.JPG

IMG_7449IMG_7469

IMG_7479IMG_7488

 

SOU SDEY CAMBODIA

Nous avons passé le début de nos vacances de mai au Cambodge. Nous avions convenu de nous retrouver avec nos amis Pierre, Jennifer et leurs deux enfants Arthur et Margaux, qui terminent leur tour du monde. Nous nous sommes retrouvés autour d’une villa sympa avec piscine, dans la ville de Siem Reap pour visiter les temples d’Angkor. Cette villa super chouette est disponible sur Airbnb et les patrons sont français, et hyper gentils. A savoir que le prix est carrément bas sur certaines périodes de avril à juillet et que le petit déjeuner est compris dans le tarif. A noter également que la piscine est le détail plus que obligatoire lors d’un voyage a Siem Reap vu les chaleurs locales.

IMG_6559.JPG
Et mon Svenou nageur !
IMG_6561
Plusieurs manguiers dans le jardin, avec fruits à dispositions lorsqu’ils étaient mûrs
IMG_6574
Old Market  à Siem Reap
IMG_6582
Petit resto sympa du soir avec les potes
IMG_6591
Fish AMOK, une spécialité cambodgienne délicieuse. C’est du poisson cuit avec du lait de coco .
IMG_6573
Petites roulottes-gargotte de street food et boissons dans Siem Reap

Pour se rendre aux temples d’Angkor et nous déplacer régulièrement dans Siem Reap vu que notre guest house était un peu excentrée , le mieux est de louer les services d’un chauffeur de Tuk tuk et s’y rendre tôt le matin pour éviter la horde de touristes et un peu moins souffrir de la chaleur. Nous avons fait appel aux services de Mr Tin qui avait été recommandé par d’autres  » tourdumondistes  » que Pierre et Jennifer avaient croisé. Un homme d’une gentillesse incroyable et plein de petites attentions à notre égard, (bouteilles d’eau fraîches, mangues pré découpées ) et toujours prêt à aider. Il nous a bien guidé et conseillé pour les visites des temples en nous conduisant en premier sur les sites pour éviter le flot de touristes chinois. Il faut savoir que les temples d’Angkor sont nombreux et très vastes.

Quels temples visiter ?

Il faut savoir que l’ensemble des temples d’Angkor est immense et s’étend sur des centaines de kilomètres. Il faut donc faire des choix et savoir aussi qu’il y a des essentiels à ne pas louper. Nous avons volontairement choisi de ne visiter que sur les matinées pour limiter l’exposition aux fortes chaleurs, avoir un peu moins de touristes et ne pas faire d’overdose de vieilles pierres, surtout avec les enfants. Il existe différents pass : 1 jour, 3 jours, 7 jours pour visiter. Nous avons choisi le pass 3 jours à 62 dollars. Les enfants ne paient pas jusque 12 ans.

Nous avons commencé par le temple de Tha Prom qui est connu de tous pour être celui ou a été tourné Tomb Rider avec Angelina Jolie. Ce temple est en cours de rénovation mais il est ouvert au public évidemment. Il est connu pour être cerné d’arbres dit  » fromagers » dont les méga racines  envahissent tout et grimpent sur les pierres et le temple en lui même. C’est très joli, c’est envahi littéralement par la végétation et a un coté mystique très envoûtant. Un de mes préférés clairement.

img_6608img_6606img_6599

img_6616img_7262img_6614img_6612

Ensuite il nous a déposé dans un temple dont j’ai oublié le nom. Il avait une forme  de pyramide avec de très nombreuses marches à grimper mais trop hautes pour les enfants et plutôt effrayant pour qui a le vertige. Pierre et Hugo ont réussi à monter jusqu’en haut et admirer le panorama plutôt sympa.

img_6618img_7313img_6484

 

Nous avons terminé cette matinée avec l’autre temple attendu : Le Bayon. Ce temple est connu en raison de ses statues visages taillées dans la pierre. De grands visages en fait et c’est impressionnant. En revanche, autant à Tha Prom nous étions relativement tranquilles car il était très tôt, autant là les touristes chinois étaient arrivés ce qui a rendu la visite un peu moins cool. Néanmoins c’était magnifique et c’est incroyable d’imaginer comment les ouvriers ( forçats / esclaves j’imagine ) ont du travailler à en mourir sous une chaleur dingue pour construire il y a si longtemps, sans grues ni engins performants, de tels temples.

img_6622
Un des nombreux visages du Bayon

img_6623

img_6621
Attention aux singes qui se balladent dans le temple et qui ne sont pas hyper sympas

img_6620img_6619img_6516img_7398

Nous avons terminé cette première journée de visites vers 10H30 et c’était largement suffisant car il faisait extrêmement chaud et humide, et les cars chinois avaient déboulé déversant leur flot ininterrompu de gens pas très polis, sales et complètement mal élevés. Je n’en dirai pas beaucoup plus sur cette communauté mais la plupart des backpackers et autres voyageurs s’accordent tous sur ce point là … Ahhhh les touristes chinois.

La suite au prochain épisode :  Visite du temple Angkor Wat !

 

A Noter :

  • Chauffeur de Tuk tuk : cliquer sur sa page facebook ou vous pouvez le contacter pour vous conduire sur les temples, et ailleurs en ville à Siem Reap.
  • Compter 20 dollars pour une matinée pour un tuk tuk .
  • Partir à la fraiche le matin dès 6h30.

Découvrons notre région # Pays Basque

La semaine dernière nous nous sommes échappés pour deux nuits et trois jours au Pays Basque français. Comme ça sur un coup de tête puisque j’avais encore une grosse série de repos. Ma collègue aide soignante est Basque et fière de l’être. Elle a de quoi en effet tellement ce petit coin de France et d’Espagne est beau et attachant.  En plus c’est près de la maison, à 2h30 jusque Bayonne. Nous sommes allés un poil  plus loin, dans la vallée des Aldudes, à la limite de la frontière espagnole. Nous avons trouvé une superbe ferme auberge tenue par une famille généreuse et accueillante. Héléna s’occupe de la partie Auberge avec les 4 chambres d’hôte et  le restaurant, et Beñat s’occupe de la ferme avec un élevage de Brebis Manech, vaches blondes d’Aquitaine et cochons Kintoa, tous en race locale. Ils ont deux enfants Johanié et Andié avec lesquels les enfants ont pu jouer. Nous étions vraiment en immersion avec même l’impression de ne plus être en France car ils parlent Basque tout le temps. Héléna nous a expliqué que la première langue parlée dans l’intérieur du Pays Basque est bien le basque et qu’à l’école, le Français est appris à partir du Cp. Nous sommes arrivés jeudi vers 17h. Il faisait beau malgré de grosses bourrasques de vent. Héléna nous a accueilli avec gentillesse, et générosité. Les enfants ont pris le goûter ensemble, avec même du saucisson maison et fromage ossau Iraty.  Puis nous les avons accompagnés tous ensemble soigner les animaux. D’abord, les brebis qui ont été changées de pré pour aller à la bergerie.  C’était un beau moment, déjà parce que la vue sur les montagnes était magnifique, ensuite parce que les brebis étaient accompagnées de leurs agneaux touts petits. Ensuite, nous avons été dans la grande étable aux vaches ou attendaient vaches et veaux . Les enfants étaient heureux de pouvoir donner du foin aux vaches en plus de leur rations.  Le soir nous avons dîné au restaurant de l’auberge avec le menu imposé ( à distinguer du menu à la carte pour ceux qui ne restent pas dormir ) . C’était tout simplement délicieux, avec les produits de la ferme ( viande incluse) d’une grande qualité gustative.

IMG_5819

IMG_5821

IMG_5830.JPG

Le lendemain nous avons fait notre première randonnée. C’était juste deux kilomètres, mais avec du dénivelé et Sven a bien marché. C’était très agréable et m’a vraiment donné envie de remettre ça plus longuement lors de prochaines vacances.

IMG_7785.jpg

IMG_7821.jpg

IMG_7797.jpg

IMG_7803.jpg

IMG_7809.jpg

IMG_7816.jpg

IMG_7820.jpg

IMG_7824.jpg

IMG_7831.jpg

IMG_7832.jpg

IMG_7846.jpg

IMG_7852.jpg

 

 

Envies de Green # 2

La suite de mon premier article, consacrée à mes envies de plantes et de végétal. Cette fois ci, coté déco. J’ai envie de plein de choses, à la fois en intérieur comme en extérieur. J’ai hâte de pouvoir à nouveau racheter une maison et avoir un jardin et une petite terrasse pour passer du temps dehors. Cette fois ci , ce sera un petit jardin et tant mieux, on n’en sera pas esclaves. Reste à trouver la maison mais c’est pour dans quelques mois.

Alors une fois n’est pas coutume, sur Pinterest il y a vraiment plein de chouettes idées déco. Certaines ne sont pas adaptées en raison des petites mains baladeuses et de leurs envies de tester leur force d’enfants en bas âge. Mais je m’adapterai.

 

eta
Cette petite échelle ( quand mes enfants seront plus grands et ne voudront plus monter dessus )
ficus-lyrata
Une méga plante super grande 

 

cact.jpg
Utiliser un panier comme cache pot 

 

lola
Méga collection de cactus colorés chez Lola Tilitches https://www.facebook.com/LolaTiliches/