Si il y a bien un lieu que j’adore ici à Bordeaux et qui vraiment pourrait me manquer si on était amenés à déménager loin d’ici, ce serait Darwin. J’en parle tout le temps, j’y suis très souvent et j’adore. Les enfants aussi aiment ce lieu si magique. Situé Rive droite, dans ce qu’on appelle La Bastide, cette ancienne caserne a été réhabilitée il y a une dizaine d’année. C’est un lieu unique, magique, créatif, dingue et multiple. Il abrite un restaurant bar branché qui s’appelle  » Le magasin général » accolé à une épicerie Bio et Locale.  La cuisine y est pas mal, même si certaines fois c’est inégal. Ce qui compte et je suis d’accord pour y mettre un peu le prix ,  c’est le décor et le cadre et justement le fait qu’on puisse profiter d’un moment sympa même avec ses enfants quand on a pas pu les faire garder, ce qui est ma situation en ce moment. On peut y manger à l’intérieur la décoration est faite d’objets et mobiliers type indus et vintage recyclé. C’est complètement ouvert aux enfants car il y a un coin spécial Kids pour qu’ils puissent jouer et que nous les parents. Il y a des espaces de coworking pour des startups et autres travailleurs indépendants. Il y a des skate park ( avec un association qui enseigne le skate dès 4 ans ) ; un potager urbain, des oeuvres de street art partout sur les murs et des logements sociaux. A Darwin il y a le festival Climax chaque année avec des artistes prestigieux et ce week end il y a eu un festival organisé par Sea Shepherds pour sensibiliser à la préservation des océans et leurs écosystèmes. Il y a aussi un atelier de réparation de vélos solidaire, et un spot EMMAUS. Ah j’oubliais, ils brassent aussi leur bière ( rien de foufou mais c’est de la bière locale ) et il y a une équipe de Roller Derby.

Mais il est regrettable de noter qu’une partie de Darwin ne sera peut être bientôt plus d’actualité car il y a un conflit entre Darwin et la métropole de Bordeaux à propos d’un programme immobilier qui aimerait récupérer des M2. Comme d’habitude, dès qu’il y a des projets sympa, alternatifs ça dérange.

Si vous voulez en savoir plus, lisez ce papier de Libération. En attendant, voilà quelques photos de certaines de nos escapades là bas.

Pour s’y rendre, il faut lorsqu’on est rive gauche, passer le Pont de Pierre à Bordeaux, et au bout, prendre sur la gauche et marcher une dizaine de minutes. Ou s’y rendre en vélo, voiture, rollers, skate. Le bus  » 50  » s’arrête à proximité mais je ne l’ai jamais pris.

 

IMG_3761.JPG

IMG_3745.JPG

IMG_2862.JPG

 

 

IMG_2095.JPGIMG_2096.JPG

IMG_4581.JPG

IMG_3748.JPG

IMG_3762.JPGIMG_3750.JPG

 

Publicités