Et voilà un petit mois que j’ai repris le travail. J’ai retrouvé ma blouse ( enfin mon ensemble tunique / pantalon en coton épais bleu ), mes crocs roses, ma pince Kosher et ma petite trousse avec mes stylos. Le vendredi 3 février, j’ai bravé les 42 km aller ( et pareil au retour – dieu que c’est long ) pour reprendre le travail après 18 mois de pause. Je travaille de nuit, autant dire que j’appréhendais tellement cette reprise pour une seule et unique raison : mon petit Markus n’est toujours pas sevré la nuit. Les mam’allaitantes savent bien que certains bébés allaités, même à 12 mois ont toujours besoin / envie de la chaleur du sein de leur maman la nuit. Et autant la première nuit s’est hyper bien passée pour moi, malgré qu’une patiente s’est mise en détresse respiratoire le soir de ma reprise et qu’un autre était plutôt instable. Les gestes sont très vite revenus : poser une voie veineuse périphérique, prélever un bilan sanguin, poser un aérosol, surveiller les paramètres vitaux, poser une sonde urinaire … calculer les bonnes doses d’antibiotique à passer et surveiller mes 15 patients tout en aidant ma collègue aide soignante pour tourner et nurser.

Pendant ce temps là, et pendant cette première nuit, petit Markus m’a beaucoup cherché et pleuré. Mais uniquement cette nuit là. Toutes les autres après se sont bien passées. Il a appris à se rendormir seul ou avec la présence de son papa à coté qui pose une main sur lui. Parfois il a soif et veut boire un peu d’eau ou de lait au biberon. Juste histoire de se rendormir avec une petite goutte en bouche.  Le matin nous sommes très heureux de nous retrouver avec une longue tétée pendant laquelle il se love contre moi avec son petit sourire malicieux et ses jolis yeux bleus.  C’est doux, c’est réconfortant, c’est agréable et c’est un vrai plaisir. Je retrouve aussi mon grand garçon qui me fait la fête à mon retour. Bien souvent je me suis arrêtée à la boulangerie pour leur prendre du pain tout chaud du four et des chocolatines le weekend. Je suis globalement satisfaite de ma reprise et même contente de travailler à nouveau. Je retrouve aussi mon homme qui lui par contre n’est clairement pas du matin et tire la tronche jusque 10h voire 11h si Markus s’est beaucoup réveillé la nuit. C’est incroyable la corrélation entre l’humeur et le lever matinal chez lui, je n’ai jamais vu ça chez personne avant.

J’aime mon métier même si ce n’est pas toujours simple et même si le rythme de nuit est un peu dur. Merci à tout le monde, dans la vraie vie et sur les réseaux sociaux, sur le blog et ailleurs qui avez pu m’apporter un peu de votre soutien concernant ma reprise. Vos mots m’ont fait beaucoup de bien et rassurée. Ils m’ont permis de reprendre confiance et de trouver les clés nécessaires à une reprise sereine. Alors merci encore à vous et bon courage à celles qui reprennent bientôt.

Publicités